Tarifs : Normal : 15€ – Adhérent : 12€ – Réduit : 5€ – (Excepté les 9 oct. 2020 et 11 fév. 2022 – 22€/18€/12€)

Abonnement(adhésion comprise) : 3 concerts : 45€ / 6 concerts : 75€ / saison : 110€

Détails en page d’accueil

Entrée 12€

Emanuela Perrupato – Chant
Bruno Giannotta – Guitare
       Doux et subtil, ce duo puise dans ses origines l’inspiration nécessaire à une interprétation à la fois traditionnelle mais aussi très personnelle.
L’Argentine était une destination privilégiée par les migrants italiens au début du 20ème siècle. De nombreux auteurs et compositeurs de Tango ont ainsi des noms d’origine italienne comme Piazzolla, Pugliese, Stamponi, Francini ou Baglietto entre autres. L’interprétation offerte par le duo A Voglia s’inspire des mélodies du Sud, retissant le lien entre les continents, les époques et les cultures.
        Née en Calabre, Emanuela « Manupe » Perrupato a collaboré à différents projets de musiques du monde. Elle a étudié le chant traditionnel, lyrique et jazz. Elle pratique différents styles de danse, de l’ethnique au contemporain.
        Bruno Giannotta est né dans le Salento (la pointe orientale de l’Italie du sud). Il a étudié la guitare classique et obtenu le diplôme d’état en Jazz avant de se consacrer à l’accompagnement. Son jeu est un métissage des ces différents styles et techniques.

Entrée 15€

Tcheka, né Manuel Lopes Andrade – Guitare, chant
Tcheka a grandi dans une famille musicale. À 14 ans, il commence à jouer avec son célèbre père violoniste, Nho Raul Andrade, lors de festivals locaux, de mariages et de baptêmes. Il développe alors un style très personnel à la guitare, mélangeant harmonies cap-verdiennes, arpèges, et percussions sur l’instrument. À Praia, il rencontre le journaliste Júlio Rodrigues, avec qui il écrit plusieurs chansons, et se produit dans les clubs de la capitale.
Son premier album « Argui » sort en 2003 sur le prestigieux label de musiques du monde Lusafrica. Tcheka commence à se produire dans plusieurs capitales européennes jusqu’à la sortie de « Nu Monda » en 2005. Ce deuxième album intimiste, très bien produit, révéle au public un chanteur guitariste-virtuose. l’Opus rencontre de bonnes critiques de la part de la presse musicale internationale et l’artiste remporte le prix RFI Radio France International : Artiste de l’année.
Sélectionné au Womex de Séville, Tcheka tourne dès lors dans le monde entier et sort régulièrement des albums « Lonji » (2007), « Dor de Mar » (2011). À partir de 2015, il colabore avec des artistes internationaux : série de concerts en Afrique avec le guitariste Derek Gripper, concerts en France et en Europe avec le pianiste portugais Mario Langhina (Espagne, Allemagne, Serbie, Pologne, Hongrie, Portugal, Luxembourg…)

Gaël HORELLU 7tet

Entrée 22€/18€/10€

Gaël Horellou – Saxophone
Nicolas Beaulieu – Guitare
Etienne Déconfin – Orgue
Emilie Maillot – Percussions, chant
Guillaume Vizzutti – Percussions, chant
Vincent Aly Beril – Percussions, chant
Frédéric Ilata – Percussions, chant

Véritable carnet de voyage,le projet Identité fusionne le jazz avec la pulsation du Maloya réunionnais. Rencontre entre l’Europe et l’Afrique, le traditionnel et le moderne, la musique de Identité touche une sorte d’universalité. Coup de cœur !

DICHOTOMIE’S“

Daniel ZIMMERMANN (trombone),
Benoit DELBECQ (piano, synthétiseurs),
Rémi SCIUTO (saxophone basse),
Franck VAILLANT (batterie).

Et si l’existence n’était qu’une suite sans fin de choix binaires à effectuer entre deux chemins, tel un gigantesque circuit électrique ? Et si la musique et le jazz n’étaient pas faits que de blocs monolithiques, que nos parts de légèreté et d’ombre pouvaient cohabiter dans une même entité, l’esprit du jeu passant les étiquettes à la moulinette pour obtenir une mixture bouillonnante et réjouissante?

Poursuivant sa route en marge des codes et des conventions, Daniel Zimmermann met de côté les pop songs de ses “Montagnes russes” pour une formation plus expérimentale, à l’instrumentation inédite, qui réunit trois belles rencontres et fortes têtes du monde des musiques improvisées.

Matthieu CHAZARENC 4tet « Canto II »

Entrée 22€/18€/10€

Sylvain Gontard : Bugle

Laurent Derache : Accordéon

Christophe Wallemme : Contrebasse

Matthieu Chazarenc : Batterie, percussions, compositions

Matthieu Chazarenc, batteur raffiné, sideman tout dévoué à la musique des autres, s’est décidé à l’aube de la quarantaine à publier un premier disque sous son nom en 2018 : Canto exact écho de ses sentiments du moment. Il choisit alors pour ce premier voyage, un équipage tout neuf, un groupe inédit, avec Christophe Wallemme, grand maître des élégances fondamentales à la contrebasse, Sylvain Gontard, en fin styliste du bugle et le jeune Laurent Derache à l’accordéon, qui donne ici de manière libre et lyrique, un nouveau souffle à la « boîte à frissons ».

Ce choix d’une instrumentation résolument tournée vers un son privilégiant l’acoustique, la note ciselée, l’amour de la mélodie et de la chanson, dans l’écoute, l’improvisation, la finesse des dynamiques, il le proclame à nouveau haut et fort dans ce Canto II – Cançon enregistré avec la même équipe réaffirmant ainsi la pérennité de ce groupe qui s’est soudé au fil de nombreux concerts et des tournées.

Canto II – Cançon présente douze nouveaux morceaux, onze compositions originales inédites dont un hommage à Marcel Azzola avec Place Jasmin et un autre à son sud-ouest natal auquel il est très attaché avec Garona morceau où il a invité un chœur. Sylvain Luc, guitariste que l’on ne présente plus, est invité sur trois titres et sur la reprise de Plus bleu que tes yeux de Charles Aznavour dont Matthieu Chazarenc a été le dernier batteur.

  • Éric SÉVA saxophones ténor, soprano, compositions
  • Kevin REVEYRAND basse
  • Jean-Luc DI FRAYA batterie, percussions, cajòn, voix

La rencontre est l’essence même de la musique particulièrement des musiques du monde et du jazz . C’est d’elle que découle l’improvisation, un art délicat guidé par une entente absolue.

Eric Séva en avait conscience lorsqu’il à créé ce trio en appelant Kevin Reveyrand et Jean-Luc Di Fraya.

Bien des points rassemblent les membres de cette formation : des racines artistiques différentes et profondes, une terre musicale nourricière qui leur a chevillé au corps la passion des conversations mélodiques et rythmiques issues des musiques populaires, une rencontre idéale autour du jazz et des musiques du monde; un don commun pour le partage, entre eux comme avec le public.

Dès la première rencontre leurs affinités se sont retrouvées au centre d’une combinaison magique pour servir une musique faites de compositions originales. Dans sa formule de prédilection Eric se retrouve au carrefour d’un trio totalement acoustique et épuré dont la musique circule natuellement. Ce trio est une évidence… jouer, improviser, partager, voyager…